Le financement du codeur

Les prestations proposées par l'ARIES-Action Codeur peuvent faire l'objet d'aides diverses provenant d'organisme public et de l'association elle même .

Par le biais de ces différentes sources de financement, le code n'est pas une charge supllémentaire pour les familles.

 

l'AEEH et le complément

Pour financer l'accompagnement d'un codeur LPC, les familles peuvent solliciter un complément à l'AEEH.

Vous pouvez bénéficier de l'allocation pour enfant handicapé de base selon les conditions suivantes:

- Votre enfant présente une incapacité d'au moins 80 %

- Votre enfant présente une incapacité comprise entre 50% et 79 % et s'il fréquente un établissement spécialisé ou si son état exige le recours à un service d'éducation spéciale ou de soins à domicile.

- Votre enfant n'est pas en  internat.

- Jusqu'au 20 ans de l'enfant.

Le droit à l'AEEH est ouvert à partir du mois qui suit le dépôt du dossier

 

PCH :

Une PCH peur être sollicitée pour des demandes ponctuelles. Un dossier doit être retiré à la MDR de votre quartier.

 

Le fonds de solidarité

Ce fonds est alimenté par le mécénat d'entreprise.

Il permet de prendre en charge des heures de code et des déplacements pour les familles qui en font la demande écrite au Président de l'Association et dans des conditions définies :

 

  • Le prix de la prestation est supérieur aux aides accordées.
  • La famille ne peut bénéficier de défiscalisation et/ou crédit d'impôt.

 

Nous sommes à vos côtés pour vous accompagner dans la constitution de vos dossiers et trouver des solutions de financement du code LPC.

 

Votre choix d'accompagner votre enfant d'un codeur LPC pendant son cursus scolaire et lui donner les mêmes chances que les élèves entendants  ne doit pas être conditionné par des considérations d'ordre financière.